Quelle évolution du business model des entreprises de réseau ? (EN LIGNE)

Petit-déjeuner La Chaire Débat

,   -
En direct sur Livestorm (cf ci-dessous)

Depuis 20 ans en Europe, les vagues successives de dérégulation ont fait émerger un modèle de régulation spécifique aux infrastructures de réseau, que ce soit dans les télécoms, le gaz, l'électricité ou les réseaux ferrés. Ce modèle a été construit autour d'une logique visant à définir un tarif d'acheminement pour les opérateurs historiques et alternatifs utilisant ces réseaux, calculé en divisant le montant annuel de la rémunération de l'opérateur régulé du réseau par le volume annuel des « biens » transitant sur le réseau (train, tonne de fret, kWh, etc.). Cette rémunération couvre les coûts complets d'exploitation et de maintenance de l’opérateur, les coûts des « services système » (liés à l'équilibrage du réseau, à sa sécurité et sa qualité, à l'intégration des sources renouvelables, …), ceux aussi relatifs aux opérations engagées spécifiquement pour le compte des usagers du réseau, ainsi qu’une rémunération raisonnable - et éventuellement incitative - des investissements (intégrés au sein d’une Base d'Actifs Régulés). Cette rémunération des investissements correspond généralement à un Coût Moyen Pondéré du Capital (CMPC ou WACC) déterminé selon une méthode économique visant une juste rétribution du capital investi, mise en regard de benchmarks avec des réseaux comparables.

Les réseaux gaziers français n'échappent pas à ce modèle, qui permet de couvrir l'ensemble de leurs coûts des opérations et de leurs coûts de développement. Or, les choix récents réalisés en matière de politique énergétique française conduisent à moyen terme à une réduction significative des volumes acheminés sur les réseaux gaziers, augmentant de facto les coûts d'acheminement et faisant courir le risque d'un coût prohibitif pour les utilisateurs du réseau. Ce qui pose la question de l’existence ou pas de voies alternatives à envisager pour faire évoluer le business model de ces opérateurs, en s'inspirant de pratiques d'autres pays ou d'autres secteurs confrontés à des enjeux similaires.

Intervenants 

  • Marie-Claire Aoun | Directrice des Affaires Institutionnelles, Terega
  • Catherine Brun | Secrétaire générale & responsable Affaires publiques et Territoires, GRTgaz
  • Arié Flack | DG et fondateur, Compagnie Financière du Lion

Le débat a été animé par Angelos Souriadakis | Ylios

L'événement s'est déroulé en ligne sur Livestorm.
Replay et synthèse de la conférence bientôt disponibles. 

 

Nos communautés


  • Dauphine 300.png
  • Fondation 300.png
  • IOEA_LOGO_COMPLETE_0.png
  • SIOE_logo_RGB_0.png
  • oecd_logo_0.png

Nos partenaires


  • ASFA_Log_CRVB_0.png
  • Ecologic-logo-rvb.png
  • ENEDIS_RVB_300 dpi_0.png
  • logo_GROUPE_ADP_cmjn_0.png
  • RATP couleur grise.jpg
  • RTE_logo+signD_CMJN_CS4 - Copie_0.png
  • Le+logotype_0_0.png
  • VINCI Autoroutes_0.png
  • logoCGEDD2018-quadri_0.png
  • logo_conseil_2009_fr_gris_0.png
  • Logo_CGE-01_0_0.png
  • Cour des Comptes_0_0.png

 

Partenaires experts

 

  • DEPARDIEU_LOGO_VECTORISE_0.png
  • frontier_logo_0_0.png
  • LOGO NOIR YLIOS.png

 

Le Club des régulateurs

 

  • ACPR_0.png
  • Logo_AMF_CMJN_0.png
  •  
  • ANJ_logo pantone vectorise (1).png
  • ARCEP new-court_2.png
  • logo_ART_cmjn.png
  • LOGO_CRE_A_UTILISER-Versionréduite_1.png
  • logo_CSA_0.png
  • Logo DGAC_quadri_0.png
  • logo_hadopi_2017_0.png