Le financement (de la décarbonation) des infrastructures dans un contexte d'incertitude

Conférence La Chaire Débat

,   -
Paris Dauphine-PSL University, Raymond Aron Room (2nd floor)

La Commission Européenne estime que la transition énergétique va requérir tout au long de la décennie 2020 des investissements annuels de l’ordre de 370 milliards d’Euros (soit un peu plus de 2,5 points de PIB). Par ailleurs 70% de ces investissements devront être financés par le secteur privé ; c’est-à-dire par les usagers plutôt que les contribuables. De tels besoins vont engendrer une tension significative sur les capacités de financement de nos économies. A cela s’ajoutent des incertitudes et des tensions d’origines géopolitiques qui obligent à mener des réorganisations de nos systèmes économiques tout en pesant sur les capacités de financement.

Au-delà des efforts d’équipement considérables qui seront demandés aux ménages et à l’appareil productif, une partie significative des investissements nécessaires à la maîtrise du changement climatique concerne les infrastructures des secteurs régulés : en particulier l’énergie et les transports. La décarbonation implique de déployer de nouvelles capacités de production et de nouvelles infrastructures pour les utiliser au mieux. Il s’agit aussi d’améliorer le bilan carbone et la résilience de l’existant.

La conférence s’est intéressée aux besoins de financement en la matière et aux outils qu’il faut envisager pour y répondre. Ceux-ci sont d’ordre financier, mais aussi réglementaire puisque l’objet de la régulation consiste précisément à mettre en place des cadres de rémunération des investissements à la fois protecteurs des investisseurs et garants de l’intérêt général.

Au cours des deux premières sessions, a été évoqué le contexte général dans lequel la question du financement de la décarbonation doit être envisagé. Un accent a alors été mis sur les enjeux spécifiques aux secteurs de l’énergie et des transports.

Dans la table ronde qui a suivi, les parties prenantes de la régulation — régulateurs et opérateurs régulés — ont évoqué la manière dont se posent pour eux les défis du financement des investissements liés à la transition écologique.

INTERVENANTS

Introduction Eric Brousseau, Université Paris Dauphine|PSL, Chaire Gouvernance et Régulation

Première Session - Financer la décarbonation : une perspective d’ensemble

Deuxième Session - Décarboner l’énergie et la mobilité

Table ronde : La régulation et les opérateurs au défis du financement de la transition énergétique

(Conférence est suivie d'un cocktail)

Télécharger

Nos communautés


  • Dauphine 300.png
  • Fondation 300.png
  • IOEA_LOGO_COMPLETE_0.png
  • SIOE_logo_RGB_0.png
  • oecd_logo_0.png

Nos partenaires


Les entreprises

  • ASFA_Log_CRVB_0.png
  • Ecologic-logo-rvb.png
  • logo_GROUPE_ADP_cmjn_0.png
  • RATP couleur grise.jpg
  • RTE_logo+signD_CMJN_CS4 - Copie_0.png
  • Le+logotype_0_0.png

 

Les institutions publiques

  • logo_conseil_2009_fr_gris_0.png
  • Logo_CGE-01_0_0.png
  • Cour des Comptes_0_0.png

 

Les experts

  • DEPARDIEU_LOGO_VECTORISE_0.png
  • frontier_logo_0_0.png

 

Les membres du Club des régulateurs

  • ACPR
  • ANJ
  • ANSSI
  • ARCEP new-court_2.png
  • logo_ART_cmjn.png
  • LOGO_CRE_A_UTILISER-Versionréduite_1.png
  • Logo DGAC_quadri_0.png